Les cloches

Elles sont au nombre de trois, refondues en 1924 à l’identique de celles de 1906. Leur tonalité “chaude et campagnarde” a été choisie pour être en accord avec celle de l’église catholique.

La grosse, 508 kilos, tonalité : sol bémol.
Elle porte l’inscription suivante : “Eglise réformée de Cernay construite en 1904 – 1906, inaugurée le 20 mai 1906, détruite pendant la grande guerre 1914 – 1918, reconstruite 1923 – 1924”
Jérémie 22, 29 : “O terre, terre, terre, écoute la parole de l’Eternel”
Fondue par Cousard, Colmar 1924
Celle de 1906 portait l’inscription : “Cette cloche fut fondue avec deux autres, plus petites, pour l’église réformée de Cernay, consistoire de Mulhouse par F. et A. Cousard à Colmar. La nouvelle construction fut commencée en juillet 1904 et terminée sous la direction des architectes Seltzer et Schüle de Mulhouse, et inaugurée avec les cloches en mai 1906.”
Suivaient les noms des membres du conseil presbytéral : Oscar Kuhn, Georg Risler, Georg Stehelin, Henry Thierry-Mieg, Ch. Wolff, pasteur et président.

La moyenne : 242 kilos, tonalité : do.
Elle porte l’inscription suivante : Luc 2, 14 : “Paix sur la terre”
Celle de 1906 portait l’inscription : “Venez, laissez-nous prier ! Communauté réformée de Cernay – Fonderie de cloches F. et A. Cousard, Colmar et Strasbourg.”

La petite : 157 kilos, tonalité : ré bémol.
Elle porte l’insription suivante : Luc 2, 14 : “Gloire à Dieu au plus haut des cieux”
Celle de 1906 portait le même verset biblique Luc 2, 14.