Historique

On admet que le protestantisme commence avec la publication des 95 thèses de Martin Luther, le 31 octobre 1517. Le mot protestant date de la Protestation de Spire (1529), contestant à l'empereur Charles-Quint le droit d'imposer la foi catholique. Dès 1521, Mathieu Zell, prédicateur à la cathédrale de Strasbourg, adhère aux thèses de Luther. D'autres, parmi lesquels des princes, lui emboîtent le pas. Malgré le séjour de Jean Calvin à Strasbourg, les protestants de cette ville restent de tendance "luthérienne". En revanche, Mulhouse, Bischwiller, Ste Marie aux Mines et d'autres cités adhèrent au courant dit "réformé" (calviniste ou zwinglien). Cette histoire différente est à l'origine de la distinction entre l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine) et l'EPRAL (Eglise Protestante Réformée d'Alsace et de Lorraine).

Très tôt, l'Alsace-Moselle a adhéré aux idées de la Réforme. Le statut confessionnel particulier prévu par le Traité de Westphalie rend inapplicable dans la région la Révocation de l'Edit de Nantes (1685). En 1905, elle est sous domination allemande et ne connaîtra pas la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ainsi, l'Alsace-Moselle n'a pas subi les conséquences de ces deux grands tournants pour le protestantisme français. Aujourd'hui encore, les pasteurs (comme les prêtres et les rabbins) sont rémunérés par l'Etat, et la culture religieuse est enseignée dans les écoles. 

Se souvenir de son histoire, c'est affirmer ses racines. C'est s'ancrer dans son passé pour vivre son présent et construire son avenir. C'est pourquoi il est important que vous puissiez découvrir l'histoire de notre paroisse.